dimanche 5 janvier 2014

Les mystères de Saint-Nicolas de Tavant.

L'église de Saint-Nicolas est aujourd'hui très connue des amateurs d'art roman par la qualité exceptionnelles des fresques de sa crypte dont l'interprétation est encore sujette à controverses; mais elle recèle d'autres secrets sans doute moins connus et moins visibles.


Il en est ainsi de sa datation qui reste délicate et approximative entre une fondation de la fin du XI ème ou de la seconde moitié du XII ème siècle  datation compliquée par la reconstruction dont elle à été l'objet après un vaste incendie en 1070.
Le plan de l'église est lui aussi exceptionnel en Touraine , composé d'une nef unique à transept et choeur a travée droite avec une abside semi-circulaire . La nef possédait sans doute des bas-cotés dont il demeure les arcades murées plus tardivement .
La croisée est couverte d'une coupole sur trompes qui supporte un massif clocher octogonal aveugle sans doute arasé ou inachevé.

Autre particularité très rare dans cette ; la nef qui est entièrement réalise en berceau en plein cintre soutenue par des doubleaux .


Les influences berrichonnes et poitevines sont sensibles en particulier à l’élégant portail occidental qui s'organise autour de deux arcades aveugles. Dépourvu de tympan il présente trois voussures au décor de pommes de pin, de palmettes et de cupules d'une belle maîtrise .


2 commentaires:

  1. seriez vous interressé par la derniere interpretation des fresques de tavant,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, bien sur avec un grand intérêt .

      Supprimer